Polynésie : pas de confinement…pour l’instant

polynésie

Vendredi 30 octobre, le Haut-commissaire et le Président se sont réunis pour annoncer les mesures sanitaires au fenoua. Si la situation en Polynésie est jugée grave, un nouveau confinement n’a pas été décidé. Mais les fermetures devraient se multiplier afin de limiter les contaminations. 

La Polynésie a un taux d’infection les plus hauts au monde

La situation sanitaire est grave : la Polynésie est passée de 100 nouveaux cas par jour en août et septembre à 470 nouveaux cas par jour la semaine dernière. Ce 30 octobre, on faisait état de 26 cas en réanimation soit 60% des capacité de la Polynésie. 70 personnes sont hospitalisées, soit 30 à 35% d'occupation et parmi les 33 décès, 7 ont été déclarés la semaine passée seulement

Pas de confinement prévu avant la saturation des services de santé

Le Président a indiqué que le confinement ne serait demandé qu’à saturation des services de santé. Ce 2ème confinement est particulièrement redouté en Polynésie puisqu’il signifierait l’effondrement de nombre d’entreprises. Le but est donc d’assurer la santé des Polynésiens en fermant, à compter du 2 novembre les salles de fêtes, salles de conférences et de réunion et en limitant le nombre de personnes autorisées à assister aux enterrements à 30

Il est question de tenir ces fermetures jusqu’au 16 novembre dans un premier temps et d’espérer qu’elles permettent de ralentir le nombre de contaminés. 12 infirmières de la réserve sanitaire nationale sont appelées à renforcer les effectifs de santé et 30 respirateurs ont été reçus il y a peu. D'autres mesures seront sûrement précisées dans les semaines à venir à moins qu’un deuxième confinement ne soit décidé d’ici-là…